Maman.

mamanIl y a 14 ans, à 2:36 AM, t’es partie. Je me souviens de l’heure, des chiffres rouges du cadran qui brillaient dans ma chambre de petite fille. J’les ai fixé pendant un moment, en essayant de comprendre ce qui se passait. J’entendais mon père qui répétait ton nom, qui appelait l’ambulance pour leur donner notre adresse. J’étais mêlée. C’est encore un peu mêlant, tsé. Je comprends pas pourquoi. Je sais que la vie nous donne pas toujours de raisons, mais moi je suis quelqu’un qui a pas mal toujours besoin de réponses.

J’ai pas trop réalisé, sur le coup. Faut pas m’en vouloir de pas avoir trop pleuré. En fait, je le réalise pas toujours, encore même aujourd’hui. C’est parce que tout ça, c’est bien fermé à clé dans mon petit tiroir des choses avec lesquelles je veux pas dealer. Il est rendu pas mal plein, mais la serrure tient toujours le coup, t’inquiètes pas.

Tu m’as manqué quand j’ai été garrochée un peu toute seule dans l’adolescence, avec tous ses défis et toutes ses incertitudes, et que je savais pas trop vers qui me tourner. Tu m’as manqué quand j’ai fait mes premières découvertes et quand j’ai eu à dealer avec mes premières erreurs.

Tu me manques à chaque pas que je dois faire vers ma vraie vie d’adulte, ma vie de petite femme qui desfois est pas trop sûre et aurait besoin de tes conseils. Tu me manques chaque fois que je cuisine et que j’ai des questions sur tes recettes. Tu me manques chaque fois que je suis à la librairie et que je vois un livre que tu aimerais. Tu me manques chaque fois que je fredonne une chanson qu’on chantait ensemble, couchées sur le tapis du salon en regardant le plafond.

Tu vas me manquer à Noël cette année encore. Et quand je vais être enceinte et que tu vas être la première personne à qui je vais avoir envie de l’annoncer. Tu vas me manquer à mon mariage, que j’ai toujours rêvé de planifier avec toi.

Tu vas me manquer toute ma vie.

Je sais pas si tu es fière de moi tsé. De là haut, tu me regardes tu, desfois?  Je me demande souvent qui je serais, si tu étais encore là. Y’a pas mal de choses que je ferais différemment si je pouvais retourner en arrière, ça c’est certain.

J’espère que j’te déçois pas trop.

Tu sais, c’était un vendredi 13 et depuis ce temps-là, j’suis un peu plus superstitieuse on dirait…

11879054_10155955277550117_7441063387747781476_o

Ava xx


Fondatrice & rédactrice en chef de PCM. Designer graphique avec une addiction au café qui ressemble dangereusement à celle de Lorelai Gilmore, accro aux internets et crazy cat lady assumée, elle aime le gangsta rap, les orages, la gomme savon, les chandelles, la cannelle, et les chandelles qui sentent la cannelle! Elle aimerait que ce soit l’automne 365 jours par année et que la soundtrack de sa vie ne soit composée que de tounes d’Ice Cube.


Laisser un commentaire