Hello la vie d’adulte!

hello-la-vie-dadulteCe matin ça m’a frappé. C’est comme si la vie était venue me dire «hey Laurence, regarde autour de toi, ton trip d’éternelle adolescente est fini, t’as décidé de grandir».

C’était vrai. Le dimanche soir j’avais réorganisé ma garde-robe. J’voulais que les belles petites robes que j’peux porter au travail soient plus faciles d’accès. Le lundi, j’avais commencé mon premier vrai travail de bureau, avec un horaire stable pis des avantages sociaux pis toute. J’me suis assise dans mon premier vrai fauteuil officiel pis j’ai fait passé une entrevue à quelqu’un d’aussi stressé que moi. J’ai trippé.

Le soir, j’suis allée prendre une bière avec mon chum. On a jasé de nos plans futurs bien sérieusement, maintenant que les deux on est bien, autant au niveau émotionnel que professionnel. Lui, y venait juste de faire faire sa première carte d’affaires. Était full belle. Ça faisait ultra pro pis c’était écrit son nom en plus. On a trippé tous les deux.

Le lendemain j’suis allée signer un contrat, pour rendre officiel le fait que j’allais maintenant habiter dans mon premier bel appartement à vie. Une place avec une cours, une laveuse ET une sécheuse, puis attends. Le meilleur. Des armoires qui non, ne datent PAS des années 1980. Là j’ai pas juste trippé, jt’un peu viré su’l top.

Faque j’ai repensé à tout ça pis j’me suis dit que la vie avait bin raison ce matin. Sans m’en rendre compte, j’avais changé ma vie de vieille ado semi-vagabonde pour une vie de jeune adulte professionnelle et «responsable».

J’embarquais à pieds joints dans tout ce qui m’avait toujours terrifié. Pis j’avais même pas peur.

Au contraire, j’étais excitée. Je l’suis encore. J’ai hâte de relever un nouveau défi professionnel. J’ai hâte de magasiner des meubles avec mon chum. J’ai hâte de voir toutes mes amies avoir plein de succès. J’ai hâte de pendre des crémaillères dans des nouvelles maisons. J’ai hâte d’aller à des baptêmes. Toute le kit.

Sorry old me, mais c’est la fin. C’est la fin d’une ère magnifique. Mais le début d’une aventure tout aussi belle. J’lève mon verre (de vin, et non plus de Pabst achetée en spécial au dep chinois du coin) au futur et à tout le bonheur qui nous attend.

Laurence

 


Dans la mi-vingtaine, Laurence a décidé d’entreprendre sa vie d’adulte à l’étranger. Elle est maintenant prof de français au Mexique, où elle vit sous le soleil toute l’année. Elle adore la couleur des palmiers et rêve secrètement de devenir ballerine. Elle aime passer ses après-midi à écrire, et ses soirées à boire du vin avec ses copines. La poutine lui manque, mais elle compense avec des tacos. Ça va.


Laisser un commentaire