Un océan de points d’interrogation

un-ocean-de-points-dinterrogation1Je ne sais pas ce que je veux faire dans la vie. J’étudie en journalisme, mais j’ai toujours voulu être professeure. J’adore écrire, mais j’ai pas envie de faire des reportages à la télé, ou écrire des textes où est-ce que je ne peux pas laisser transparaitre qui que je suis vraiment.

J’écris depuis que je suis jeune. J’ai déjà écrit une histoire pour enfants en cinquième année. Je l’ai même montré à un auteur qui m’a dit de travailler mon texte et de lui renvoyer. Je ne l’ai jamais fait. Quand j’avais des amourettes, je pouvais écrire des pages entières. J’ai eu pas moins de 5 journaux intimes dans lesquels je comptais ma vie, et j’ai dû couper environ 3-4 arbres avec toutes les feuilles lignées que j’ai noircies.

J’hésite entre être professeure de français ou écrire pour un blogue ou un magazine. Je n’ai pas envie de devoir couvrir des accidents pis d’aller déranger des gens en deuil. Je me vois mal remplacer Pierre Bruneau à TVA en lisant des nouvelles. Ce n’est pas ça que je veux faire plus tard. J’écris déjà pour un webmagazine (et ici), pis je trouve ça tripant. J’adorais lire le magazine COOL! quand j’étais plus jeune (j’ai encore les anciens numéros dans ma chambre chez mon père). Je me vois bien écrire des potins sur les vedettes pour un magazine comme celui-là.

Travailler pour écrire des niaiseries qui ont du sens, ça serait ça ma job de rêve, je pense.

Je suis jeune pis j’ai encore du temps pour penser à ce que je veux faire, mais d’un autre côté je me dis que le temps avance pis que si je ne me décide pas, je vais avoir 30 ans pis je n’aurai rien fait de ma vie. C’est dérangeant de nager dans un océan de points d’interrogation. Une journée je suis décidée, pis l’autre d’après je sais plus ce que je veux.

Mon grand-père me demande toujours quand il va me voir à la TV, aux nouvelles. Je ne veux pas le décevoir. Ça me brise le cœur rien que d’y penser. Je ne sais pas où ce que je vais, pis tout ce que je trouve à faire c’est d’écrire un texte pour annoncer à tout le monde en même temps que je suis perdue.

ALLO TOUT LE MONDE, JE SUIS PERDUE.

Voilà, c’est fait.

Je sais pas où ce que la vie va me mener. Je sais juste que ça fait du bien d’écrire, ça libère ton intérieur, ça libère ta tête pis ça évite qu’elle explose en plein de petits mots, de petites lettres sur le mur de ton lit, pendant que tu regardes ton fil Facebook avant d’aller dormir. Je sais que je veux faire un métier en rapport à l’écriture, même si ce n’est pas ma source principale de revenus. C’est la seule chose dont je suis sûre. C’est la seule chose qui me rassure.

Amelia Chasseur-Chartier


Étudiante au Cégep de Jonquière en journalisme, elle passe son temps sur Twitter et Instagram. La lecture et l’écriture font partie de son mode de vie. Vous devriez voir sa bibliothèque! Elle abuse du Puppy Filter sur Snapchat et rêve d’être une blogueuse ou de travailler dans un magazine comme ceux de son enfance. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas parce qu’elle a des tatouages qu’elle fait partie d’un groupe de motards louches!  Vous êtes plus susceptible de la retrouver chez elle devant son ordinateur ou en train de lire sa dernière trouvaille littéraire.


(couverture: growthzer.com)

Laisser un commentaire