L’acceptation de soi est un processus constant

acceptation-de-soi-body-positivity-diversite-corporelleAu départ, j’ai lancé ce blog pour aider les femmes à se retrouver un peu, à aimer la mode et à avoir vraiment du fun en s’habillant. J’y partage et y publie des textes qui font du bien, des images encourageantes qui rejoignent tout le monde. J’y explique que les standards de beauté de la société actuelle sont à jeter aux poubelles. J’vous encourage à porter ce que vous voulez, même si c’est pas le genre d’outfit que «le monde de la mode» vous recommande, à cause de votre shape. Sur PCM, j’fais la promotion de la confiance en soi et de la diversité corporelle gros comme le bras, j’vous pitche dans la face des GET IT GURL et des ALL BODIES ARE BEAUTIFUL à longueur de journée.

Mais y’a des matins où j’feel plus «Ew» que «Yasss gurl». Ya des jours où je trouve ma cellulite dégueulasse, où mon ventre me dérange, où j’ai envie de cacher chaque centimètre de mon corps en dessous d’un gros coton ouaté plein de poils de chat ou d’un long pantalon. Y’a des jours où je me trouve trop grosse. Où peu importe comment je place mes cheveux et comment je me maquille, j’me trouve pas trop belle. Des jours ou j’évite tous les miroirs. Dans ces moments-là, le reflet que j’y vois me satisfait vraiment pas. Il me dégoute un peu, même. Je me trouve trop ci, trop ça. Pas assez ci. Définitivement pas assez ça.

Et je me sens coupable. J’me sens comme un imposteur, comme une menteuse. J’ai un peu l’impression de trahir mes valeurs. Parce que le message que j’essaie de transmettre avec ce blog, le feeling général de la communauté qu’on a créé avec le site, c’est de s’accepter comme on est. De se trouver belle pis de s’aimer. D’être bien dans sa peau. De comprendre qu’on est tous faits différemment, que tous les corps sont beaux et parfaits.

Mais desfois, c’est vraiment dur de me répéter ça pis de garder la tête haute quand la grande majorité des célébrités que je vois à la télé, dans les films, sur internet – PARTOUT – me ressemblent fuck all.  Mais après je me dis qu’elles aussi, elles doivent avoir des journées ou ça feel pas top shape. Que même les Gisele Bündchen, Jennifer Anniston et Kim Kardashian de ce monde, elles doivent aussi passer par là de temps en temps. Que d’autres se trouvent aussi trop grosse, trop mince, trop grande, trop poilue, trop toute.

Pis ça me fait réaliser qu’être bien dans son corps, c’est pas quelque chose qui se fait en claquant des doigts. Que se détacher de l’image «parfaite», ça se fait progressivement, en tirant sur le sticker un petit peu plus à chaque jour. C’est un cheminement qui demande ben de la patience, pis beaucoup de travail sur soi. Pis j’accepte que c’est normal de pas encore être bien à 100%, pis que j’ai le droit de feeler comme de la crap de temps en temps aussi.

Le self-love, c’est un processus constant, qui doit se recommencer chaque jour, je pense. Y’a des fois ou c’est vraiment plus tough que d’autres. Pis c’est correct.

Ava xx


Fondatrice & rédactrice en chef de PCM. Designer graphique avec une addiction au café qui ressemble dangereusement à celle de Lorelai Gilmore, accro aux internets et crazy cat lady assumée, elle aime le gangsta rap, les orages, la gomme savon, les chandelles, la cannelle, et les chandelles qui sentent la cannelle! Elle aimerait que ce soit l’automne 365 jours par année et que la soundtrack de sa vie ne soit composée que de tounes d’Ice Cube.


(couverture: Colleen Clark)

Laisser un commentaire