Se retrouver presque seule dans une nouvelle ville

presque-seule-dans-une-nouvelle-villeChaque matin, je me lève pour aller travailler. Je fais ma journée au travail, et quand je reviens je fais à souper et je relax dans mon petit appartement. Une petite routine normale quoi. Mais est-ce que c’est normal que pendant mes jours de congé, je fasse absolument rien? Il a trois mois, la bonne blonde que je suis a suivi son copain dans son petit coin de pays. Je suis partie vivre à 1 heure de MON petit monde. On avait assez, avec l’école et le travail, de se voir presque jamais. J’avais envie d’être dans ses bras chaque jour! J’ai cherché un emploi, un appartement. Et me voilà à Drummondville.

J’ai vécu un mois chez les parents à mon copain. Il allait à l’école le jour et moi je travaillais le soir. C’était pire! J’étais seule tout le temps. C’était nouveau pour moi et j’étais gênée, alors je restais enfermée dans notre chambre au sous-sol tous les soirs. Mon copain me manquait et mes amis aussi. J’étais loin de ma famille, de mes amis, de toute. Je me suis retrouvée dans une ville ou je ne connais personne, ni rien. On m’a dit que j’allais m’habituer. C’est bien vrai, je me suis habituée. Habituée à la nouvelle ville, je me suis habituée au paysage, aux gens, à ma nouvelle vie. Mais je me suis pas habituée à vivre en solitaire, sans amis. Mon seul ami ici, c’est mon chum. Alors quand il travaille, je suis toute seule.

Je suis une fille timide, qui ne sort pas beaucoup. Je suis plus du genre à chiller chez moi à écrire, à lire ou à binge-watcher une saison complète de Sons Of Anarchy. J’aime ça être toute seule, mais là, je pense que j’ai atteint le nombre d’heures ou une personne saine peut rester enfermée à rien faire de productif. J’ai bien beau essayer de me trouver une activité à faire, mais c’est pas facile sans le budget. Je dois me trouver des amis!

Quand on est une jeune femme de 20 ans introvertie, avec tous ses amis à minimum une heure de route, qui ne connaît personne dans sa nouvelle ville… C’est assez dur merci.

Ça existe tu un Tinder pour les amitiés?

Je ne regrette pas d’être déménagée avec mon amoureux, c’est la plus belle chose qui me soit arrivée. Mais c’est difficile de se retrouver seule du jour au lendemain. Je m’ennuie de mon monde.

… Au moins j’ai mon chat et mon chien.

Mélanie


Jeune femme de 20 ans, elle débute dans la rédaction – mais adore déjà ça depuis son jeune âge. Elle adore faire sourire et rire les gens! La mode et le maquillage sont ses passions, mais ce qu’elle préfère encore plus, c’est les pâtisseries (pas bon pour la ligne, mais on sen fiche)! Mélanie est généreuse et dynamique, elle aime l’aventure et accomplir de nouvelles choses. Elle est parfois un peu timide, mais elle peut surmonter ça ;)!


(couverture: Samuel Zeller, unsplash.com)

2 commentaires sur Se retrouver presque seule dans une nouvelle ville

  1. Lucie Champagne
    19 septembre 2016 at 10:52 (11 mois ago)

    Wow! Mel! J’ai vraiment aimé te lire!! Tu écris vraiment bien!! J’en veux encore de tes petites nouvelles!! Oui c’est un peu triste ta situation mais je ne suis pas inquiète,tu vas finir par te trouver des supers amis car même si tu es gênée, tu es une personne très agréable a côtoyer!! Vu que je ne vais pas souvent sur facebook, c’est la première fois que je te lis mais j’aimerais bien avoir le début de ton histoire alors guides-moi pour que je puisse trouver le début de tes aventures!! Hâtes d’avoir de tes nouvelles!!

    Répondre
  2. Bryanie
    27 septembre 2016 at 4:15 (11 mois ago)

    OK wow!Ton texte me rejoint tellement.
    J’ai fait ce grand saut dans l’inconnu moi aussi pour suivre l’homme de ma vie. Je suis à 5 hrs de route de mes amies et de ma famille. Il y a déjà un an que je suis ici.
    Au début, je trouvais ça cool la découverte d’une nouvelle place, la nouvelle aventure et tout et puis le temps a passé. Je n’ai toujours pas rencontré de vraies bonnes personnes qui pourrait fiter avec moi . Je me suis inscrite sur des `spotted` de ma ville, amitié et rencontre mais même si plusieurs gens vivent un semblant de solitude similaire, je veux pas d’amis pour avoir des amis .. faut ça fite sinon vaut mieux rester seule.
    Je me trouve assez pathétique mais j’ai fais un choix, j’assume même si j’avale de travers sachant qu’une autre hivers approche .. et que ma solitude va peser encore plus lourd!

    Répondre

Laisser un commentaire