Je suis accro aux tattoos

je-suis-accro-aux-tatouages3J’ai quelques tatouages. On s’entend que je ne suis pas celle qui en a le plus. J’ai seulement 19 ans, et pas assez d’argent pour tous mes projets. Mais j’aime ça. Je souhaite en avoir beaucoup plus, malgré les protestations des gens de mon entourage et des clients que je sers, qui trouvent que «c’est tellement laid une fille avec des tattoos»… #jemefoudetonopinion

J’aime le bruit de la machine que l’artiste tient dans ses mains tandis qu’il me dessine quelque chose que j’affectionne. J’aime l’odeur du salon, qui sent le désinfectant et l’encre. J’aime la sensation des aiguilles qui rentrent dans ma peau, injectant l’encre qui servira à marquer mon corps pour toujours. La douleur ne me dérange pas. Je considère qu’elle vaut la peine, lorsque l’on voit le résultat final.

Peut-être que certains me trouveront bizarre, mais ceux qui ont des tatouages me comprendront surement. On dit toujours la même chose aux gens qui vont se faire tatouer pour la première fois – «dès que tu en as un, tu en veux toujours d’autres» – et c’est vrai.

je-suis-accro-aux-tatouages

(source: giphy.com)

J’ai beaucoup d’idées qui me passent par la tête, mais la plupart finissent aux poubelles. Le manque de fonds fait en sorte que je ne peux pas me rendre dans ma ville natale pour me faire tatouer la moindre idée que j’ai. J’y pense longtemps, et je ne regrette pas mes choix. Les symboles et les mots ont des significations pour moi. J’aime que mes tatouages soient réfléchis et je ne veux pas regarder mon corps dans quelques années et soupirer parce que j’ai couru chez le tatoueur sur un coup de tête.

La principale critique que je reçois et que je lis souvent par rapport aux gens tatoués est que lorsque je vais être vieille, je vais être toute fripée et que l’on ne verra plus rien, que ce ne sera que des spots de couleurs…. À ces gens-là je leur dis: BEN REGARDE-MOI PAS!

Je vais être aussi fripée que Julie la non tatouée (j’ai rien contre vous, les Julie de ce monde) , sauf que moi, je vais pouvoir me rappeler mon histoire à travers mes dessins et mes mots. Parce que c’est aussi ça avoir des tatouages. C’est mon histoire que j’écris sur mon corps, des brides de vie et de souvenirs dont je veux me rappeler. Des mots qui étaient importants pour moi pendant telle ou telle période de ma vie.

Certaines personnes ne comprennent pas pourquoi nous décidons de devenir une œuvre d’art. Personne ne devrait avoir à se justifier ni à justifier leurs tatouages. Chacun à sa propre vie, ses propres sentiments et sa propre personnalité.

Amelia Chasseur-Chartier


Étudiante au Cégep de Jonquière en journalisme, elle passe son temps sur Twitter et Instagram. La lecture et l’écriture font partie de son mode de vie. Vous devriez voir sa bibliothèque! Elle abuse du Puppy Filter sur Snapchat et rêve d’être une blogueuse ou de travailler dans un magazine comme ceux de son enfance. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas parce qu’elle a des tatouages qu’elle fait partie d’un groupe de motards louches!  Vous êtes plus susceptible de la retrouver chez elle devant son ordinateur ou en train de lire sa dernière trouvaille littéraire.


(couverture: Tattoo Lounge MTL, Instagram)

1 commentaire sur Je suis accro aux tattoos

Laisser un commentaire