Le #PantyChallenge, ou la nouvelle façon de shamer les femmes pour leurs corps

le panty challengeJ’aime beaucoup les internets. La majorité de ce qu’on y retrouve est vraiment l’fun – genre les vidéos de chats, Tumblr (ben, pas 100% de Tumblr mais en tout cas), les quiz super scientifiques de BuzzFeed, pis les grand-parents qui comprennent pas Facebook et qui écrivent en capslocks jamais au bon endroit.  Mais on y retrouve aussi des trends vraiment stupides qui ont pris d’assaut les réseaux sociaux au cours des dernières années; le Kylie Jenner lip challenge, le cinnamon challenge, et le p’tit dernier, qui est encore plus imbécile que les autres: le #PantyChallenge.

J’te résume ça rapidement: des femmes, des jeunes femmes et des adolescentes (ou des petites filles, #wrong) prennent l’intérieur de leur bobettes en photos pour prouver que lesdites culottes sont totalement propres et sans aucune tache. Pas pour prouver qu’elles ont pas de traces de break ou de ‘pet sauce’ mais plutôt pour prouver que leur vagin ne sécrète vraiment aucun liquide corporel.

(source: giphy.com)

Premièrement, c’est qui l’cave qui a pensé à ça? Les chances que ce soit un perv trop excité de voir des petites bobettes un peu partout sur Twitter sont beaucoup trop élevées pour que ce soit legit. Deuxièmement, c’est totalement normal, pour n’importe quelle femme de n’importe quel âge, d’avoir des pertes vaginales. Pis c’est aussi un signe que ton vage est en santé, parce qu’il s’auto-nettoie l’intérieur (ben oui, comme un four) pour garder un bon équilibre et éliminer toute substance, bactérie, ou objet (hey on sait jamais) qui aurait pas d’affaire là.

Il doit clairement y avoir un manque d’informations dans les cours de sexualité et de biologie à l’école, ou dans les ‘sex talk’ que donnent les parents à leurs kids, parce que tout le monde (garçons et filles) devrait savoir que c’est une fonction régulière de toute bonne ploune digne de ce nom.  La quantité, la fréquence, la couleur et la texture va être différente selon chaque personne, et selon les cycles menstruels et/ou variations hormonales. Des fois ça va même tacher ta bobz à tout jamais. Même si tu la laves 3 fois à l’eau bouillante. C’est normal. Ce qui est pas normal, c’est si tu remarques un gros changement dans tes sécrétions, qu’il y a une forte odeur et/ou que ça irrite. Là, t’as raison de t’inquiéter un p’tit peu – mais il suffit d’aller consulter.

Ce qui me dérange vraiment avec ce genre de challenge là, c’est que ça véhicule une perception vraiment immature, qui essaie encore une fois de shame les femmes par rapport à leur corps pour quelque chose de totalement naturel et dont elles devraient même pas se soucier, comme les poils ou l’esti de ‘thigh gap’, par exemple.

Taylor Swift te juge, pis moi aussi.
(source: giphy.com)

J’vous dit pas que vous devriez parler ouvertement de vos pertes vaginales devant le micro-ondes dans la cafétéria à l’heure du lunch – on se garde une p’tite gêne SVP – mais y’a vraiment aucune honte à en retrouver dans ses bobettes, OK?

Anyways, qui est fière d’avoir une noune aussi sèche que le désert du Sahara?
Pas toujours pratique hein…

Ava xx


(photo de couverture: montage/photo originale cosmopolitan.com)

2 commentaires sur Le #PantyChallenge, ou la nouvelle façon de shamer les femmes pour leurs corps

  1. Stéphanie
    8 juillet 2016 at 12:16 (12 mois ago)

    Ah mon Dieu j’suis contente d’avoir passé l’âge d’être influencée par des niaiseries de même! J’ai assez à m’en faire avec ma bedaine pis mes boutons occasionnels, pas besoin d’en rajouter!

    J’me rappelle y’a une couple d’années « ils », on sait pas vraiment c’est qui, ont voulu nous shamer pour les rides de genous, les kninkles. N’importe quoi!

    Répondre
    • Ava
      8 juillet 2016 at 8:39 (12 mois ago)

      Hahahaha WOW j’avais pas entendu parler de celle-là. faut le faire, quand même. personnellement je suis aussi beaucoup ridée des coudes. pis desfois quand je bouge mes pieds ya des plis sur ma peau de talons :( N’aura pas de facile !

      Répondre

Laisser un commentaire