Le cancer du sein de ma mère

cancer du seinLe cancer est entré de plein fouet dans ma vie sans que personne ne s’y attende. C’était une journée comme les autres. En fait, je pensais que ça allait être une journée comme les autres, mais je m’étais visiblement trompé. Ma mère nous a annoncé en larmes qu’elle venait d’apprendre qu’elle avait le cancer. Le cancer du sein. Ça a été la pire journée de toute ma vie.

Ma maman allait peut-être mourir. J’ai pleuré, pleuré et encore pleuré. Les mois qui allaient suivre allaient être aussi pires, les uns après les autres. Perte de cheveux, chimiothérapie, vomissements, hospitalisations, larmes, opération, perte d’un sein, radiothérapie.

Et finalement… rémission.

cancer du sein2

(source: Kris Atomic, unsplash.com)

C’était pénible. Ça a été si difficile. On l’a vue fatiguée, à terre. On l’a vue à l’hôpital, en isolation. On a passé les 24 et 25 Décembre à l’hôpital avec elle. Ils pensaient qu’elle avait attrapé la C. difficile.

Ça a été la pire année. Mais j’ai appris qu’il ne faut surtout pas abandonner dans des situations comme ça. Il faut soutenir la personne qui est atteinte du cancer. Lui tenir la main, lui souhaiter que toute aille bien. On espère tellement, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. C’est dans des moments comme ça qu’on se rend compte que la vie est courte et qu’il faut la vivre tant qu’on peut encore le faire.

Bien sûr que j’ai eu peur. Atrocement peur que ma mère nous quitte. J’ai franchement détesté la vie de nous avoir fait ça. Pourquoi? Qu’est que j’avais fait pour mériter ça? Qu’est-ce qu’elle avait fait pour mériter ça? Mais avec le temps, j’ai réalisé qu’il ne faut pas penser comme ça. Parce que c’est une maladie qui s’attaque à n’importe qui. Toutes les 3 minutes, une personne reçoit un diagnostic de cancer. Ce n’est pas juste ma famille qui a été éprouvée. J’en ai eu la preuve lors du Relais pour la vie. Lors du Tour des survivants. Des centaines de gens marchaient ensemble, car ils avaient vécu ou survécu à cette terrible maladie. Des enfants, des adolescents, des adultes, des personne âgées. Personne n’est réellement à l’abris.

Je vais vous avouer que j’ai encore la larme au coin de l’œil en écrivant ce texte.

Le cancer est mon pire ennemi et j’espère ne jamais le revoir!

En l’honneur de ma superbe maman, Johanne Garceau xx

Mélanie

 

(photo de couverture: Ornella Binni, unsplash.com)

2 commentaires sur Le cancer du sein de ma mère

  1. Camille
    8 juillet 2016 at 7:06 (12 mois ago)

    J’ai vécu le cancer de ma maman aussi. Contrairement à toi par contre, elle a perdu sa bataille. Ça a été difficile et ce l’est encore aujourd’hui, 8 ans plus tard, mais je sais qu’elle est mieux où elle est maintenant. Je voussouhaite tout le bonheur du monde à toi et ta maman.

    Répondre
    • Ava
      8 juillet 2016 at 8:42 (12 mois ago)

      J’ai perdu ma mommy aussi, quand j’avais 14 ans. Pas du cancer, mais le résultat reste pareil hein. Je voulais juste te donner plein de love pis en donner plein à Mélanie et sa maman aussi par la bande! ❤️

      Répondre

Laisser un commentaire