Rester à tout prix

rester à tout prixIl y a quelques mois, j’ai vécu une séparation après plusieurs années de vie commune. Comme plusieurs (ou presque tout le monde), j’ai pas trouvé ça facile. Je suis passée par plusieurs phases, pour enfin arrivera à celle du deuil. À travers cette relation, j’ai perdu confiance en moi au point où je me dévalorisais, en restant avec une personne qui me détruisait un peu plus chaque jour. Quand tout le monde te demande pourquoi tu restes avec ton chum, tu catch pas tout le temps que c’est vraiment mauvais signe, parce que tsé, tu l’aimes tellement! #SlowClap

Je vous présente mon ex, Monsieur Narcissique. Je l’ai rencontré puisqu’on travaillait dans le même domaine et qu’on avait des amis communs. On pratiquait les mêmes sports, dont un dans lequel il était reconnu et commandité depuis quelques années. De fil en aiguille, on est devenu un couple. On faisait pleins de choses ensemble et avec nos amis; road trips, voyages, etc. Cool hein? Je le pensais aussi. Parce que ça mettait un band-aid sur le côté obscur de notre relation. Ce côté qui était rempli de mépris, de trahison, de violence verbale et d’abus.

Bien sûr, je ne voyais pas ça au début. On avait du fun! Mais ce que je ne savais pas, c’est qu’il me trompait déjà avec d’autres filles. Il m’est arrivé d’avoir des doutes et de le confronter (avec douceur puisque j’avais trop peur de le brusquer), et il finissait toujours par me faire avaler ses histoires. Il arrivait même à me faire sentir coupable de l’accuser, et il menaçait de partir. Moi je l’aimais, alors je finissais par me taire et à accepter de plus en plus de choses qui au fond, étaient inacceptables. On fini par croire qu’on ne mérite pas plus que ça, on dirait.

Ça avait commencé par des mensonges et des infidélités. Déjà là, ça te scrap un peu l’estime, mettons. Tu te dis que t’es pas assez belle, fine et cool, pendant que lui, tout le monde l’admire pour son talent et toutes les filles lui courent après. Il aimait clairement être admiré et désiré, et il était tellement rendu habitué à ce genre d’attention qu’il prenait ça pour acquis.

Puis ça a continué avec des abus – non seulement de ma confiance, mais de ma personne et de mon compte de banque aussi. Je ne voulais tellement pas qu’il soit dans le trouble (ayant moi-même vécu des difficultés financières dans le passé) que j’absorbais toutes les dépenses… au point où je lui donnais souvent des sous afin qu’il puisse partir avec mon auto pour aller voir ses amis, sans m’inviter.

rester à tout prix2

(photo: unsplash.com)

Avec le temps, on ne faisait plus rien ensemble. Je l’attendais sagement à la maison (toujours clean puisque je passais mon temps faire la job pour deux) pendant qu’il sortait. En revenant, s’il n’avait pas envie de faire l’amour, il passait ses soirées sur son cell ou à jouer à ses jeux vidéos. Si je lui passais la remarque, ses colères étaient explosives et remplies de critiques ridicules à mon égard. J’en faisais jamais assez pour lui.

«Mais voyons, pourquoi tu restais?»

Pour beaucoup de gens, ça fait aucun sens que je sois restée aussi longtemps. Mais la réponse est pourtant simple, même si ça m’a pris un psy pour arriver à mieux la comprendre: l’amour rend aveugle! Bin oui, on connait toutes ça, c’te cliché là. Mais là, j’ai compris que ça existait sous plusieurs formes. Dans mon cas, j’ai tellement été secouée par les épreuves que mon ex m’a fait vivre (et le fait qu’il réussissait toujours à me faire sentir coupable afin d’arriver à ses fins) que j’avais perdu toute perception réelle de ce qu’est l’amour. Et j’avais perdu mon amour propre quelque part là dedans aussi. Je n’avais plus d’identité, appart être ‘la blonde de l’autre’. J’étais trop occupée à essayer de réparer l’irréparable, parce que je n’avais plus rien (du moins, je le pensais). Plus je m’accrochais, plus il prenait ce qu’il voulait de moi et plus il s’éloignait en même temps. Jusqu’à temps qu’il parte pour de vrai.

C’est là que mon cerveau s’est mis à bogger. Sorry no compute. Dépression. Je ne voulais plus rien savoir de rien, sauf de lui. Pis c’est ça le problème, quand tu penses que t’as pu rien, tu t’accroches à la seule chose que tu pensais avoir.

Sans vous décrire tout ça en détails, je peux vous dire que ça m’a pris du temps, du courage et de la force (que je ne pensais pas avoir) pour m’en sortir. Et surtout, le support de beaucoup de gens en or, qui m’ont donné pas mal de love. Mais le plus important, c’est que j’ai appris. Parce que malgré tout ce qu’il a pu me faire vivre, j’ai mes tords là-dedans aussi. Et ce que je me reproche le plus, c’est de ne pas avoir imposé le respect dès le début, de ne pas m’être respectée moi-même. Je ne regrette toutefois rien de cet apprentissage puisque maintenant, je sais dur comme fer que je ne referai plus les mêmes erreurs. Je vais probablement en faire d’autres, mais pas celles-là 😉 !

Alice

(photo de couverture: unsplash.com)

2 commentaires sur Rester à tout prix

  1. rxnn
    9 mai 2016 at 5:52 (1 année ago)

    Tu ne peux pas savoir à quel point ton texte résume bien ma situation et combien il met un baume sur ma douleur présentement. Je chemine tranquillement à travers tout cela et j’apprend aussi a me pardonner pour ce non-respect de moi-même. Ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas la seule à être tombée dans le guet-apens. Bonne continuation xxxx

    Répondre
  2. Alice
    9 mai 2016 at 8:16 (1 année ago)

    Merci pour ton commentaire, on vit toutes des épreuves qui peuvent parfois nous faire sentir seules dans ces situations. De là l’importance d’en parler et/ou aller chercher de l’aide quand on ne voit plus « l’boute ». Ça redonne de la force peu à peu et surtout, un jour à la fois! Restes forte! xx

    Répondre

Laisser un commentaire